Une SCI est une Société Civile Immobilière. Elle permet à des personnes de s’associer dans le but de partager un ou plusieurs biens immobiliers. Acheter en SCI comporte des avantages et des inconvénients.

Il faut au minimum 2 associés ou époux pour établir la SCI pour une durée maximale de 99 ans.

Chaque associé apporte son apport en nature (immeuble) ou en numéraire (argent). Celui faisant un apport en numéraire se voit échanger cet apport contre une part proportionnelle du bien.

Avantages d’acheter en SCI

  • Gestion simplifiée : les associés fixent librement les modalités de prises de décisions ;
  • L’indivision contournée : en tant que société, les associés nomment un représentant légal chargé de prendre les décisions de gestion ;
  • Coûts d’acquisition réduits grâce à la mutualisation des charges entre plusieurs personnes : titres répartis en fonction de l’apport de chacun ;
  • Le choix entre 2 régimes fiscaux : le régime des sociétés des personnes ou l’impôt sur les sociétés (IS) ;
  • Protection de son patrimoine : si les créanciers réclament leur argent, ils devront d’abord se retourner contre la SCI avant les associés ;
  • Succession simplifiée : on établie la valeur transmise sur l’actif net de la SCI, donc après déduction des dettes ;
  • Si la SCI loue l’un de ses biens immobiliers, il y a possibilité de déduire du chiffre d’affaires les intérêts et le coût de travaux engagés pour définir le revenu imposable ;
  • Lorsque la SCI rencontre un déficit, ce dernier est automatiquement répercuté sur le revenu fiscal des associés jusqu’à 10 700 € chacun ;
  • Possibilité de bénéficier d’un abattement en cas de revente pour la durée de détention. Celle-ci se calcule à compter de la souscription/acquisition des titres.

Inconvénients d’acheter en SCI

  • Formalités de création lourdes : des démarches administratives complexes ;
  • Minimum 2 associés ;
  • Responsabilités illimité des associés : si la SCI ne peut rembourser un prêt bancaire, les associés restent responsables sur leur patrimoine personnel. Et ce proportionnellement à leur pourcentage de détention du capital social ;
  • La SCI ne peut servir qu’à gérer les biens achetés. Il n’est pas possible de faire de l’achat-revente avec ce type de société ;
  • Impossible de bénéficier de prêts bancaires à 0 % ou d’utiliser un plan d’épargne-logement pour financer l’acquisition d’un bien immobilier en SCI ;
  • Des obligations de fonctionnement lourdes : tenue d’une assemblée générale annuelle des associés avec procès-verbal, tenue et suivi d’une comptabilité.

Fiscalité en SCI

Pour tout ce qui concerne la fiscalité d’une SCI, rendez-vous sur notre article dédié.

N’hésitez pas à commenter cet article ou à nous poser vos questions ⬇️⬇️⬇️