Dans le cadre d’un achat immobilier, on recommande fortement d’effectuer une contre-visite avant de prendre la décision finale d’acheter.

Une contre-visite permet d’apporter plus d’attention sur les détails du bien. Aussi, c’est à ce moment là que vous pourrez négocier le prix de vente.

Contre-visite : vérifier l’état du bien

Après avoir visité un bien qui vous a plu, il est essentiel de réaliser une contre-visite. Cela vous permet de vérifier l’état des différentes installations (électriques…), la toiture, les combles ou les murs et sols. N’oubliez pas de noter tout ce qui doit être réparé ou remplacé (interrupteurs, robinets, portes, serrures, volets… etc.).

C’est aussi le bon moment pour réclamer au vendeur les diagnostics obligatoires, les factures d’eau, de chauffage et d’électricité… d’ailleurs, vous pourrez également faire la relève de compteurs afin d’anticiper votre recherche du meilleur contrat. Pour cela, un outil existe pour vous aider à comparer les différentes offres des fournisseurs. Découvrez aussi notre article sur la libéralisation du gaz et de l’électricité.

L’état de l’isolation : N’hésitez pas non plus à demandez le score du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). Le “A” signifie un logement très performant, à l’inverse un “G” signifie que le logement est très énergivore auquel cas une réhabilitation thermique sera peut être à prévoir et à chiffrer.

L’état de la ventilation : connaître le taux d’humidité vous indiquera les chances d’apparition de moisissures. Un taux élevé, engendrera l’installation une ventilation mécanique (VMC, VMR, VMI).

L’état du système de chauffage : vérifiez si la chaudière doit être changée car le surcoût devra être pris en compte.

Contre-visite : faire intervenir un tiers

Si des travaux sont nécessaires, profitez de la contre-visite pour demander l’avis d’un professionnel. Il pourra évaluer la nature des travaux et leur montant. C’est une étape importante cela permettra de négocier le prix d’achat du bien.

Si aucun travaux ne sont à prévoir, il est toujours préférable de venir accompagné au moins d’un proche. Car un œil extérieur aide à juger de façon objective le bien, en repérant les qualités et les défauts qui auraient pu vous échapper.

Etudier l’environnement

Il n’y a pas que le bien en lui même qui est important dans un achat immobilier. Il faut aussi étudier son environnement. Renseignez-vous sur les projets futurs de construction ou d’aménagements prévus à la mairie du logement concerné. Cela évitera les mauvaises surprises.

Attention, ne confondez pas la contre-visite avec l’ ultime” visite qui est réalisée juste avant la signature de l’acte authentique.
La contre-visite, comme on la dit plus haut, consiste à revisiter le bien pour y apporter plus d’attention, avant de conclure un achat immobilier. Contrairement à l’ “ultime” visite qui vient suite à la signature du compromis de vente. L’achat est déjà en cours.

N’hésitez pas à commenter cet article ou à nous poser vos questions ⬇️⬇️⬇️