La famille s’agrandit ? Ou bien vous souhaitez tout simplement une pièce supplémentaire dans votre logement sans avoir à déménager ? L’extension de maison est sans aucun doute le meilleur moyen pour gagner des mètres carrés. Elle vous permettra ainsi d’augmenter la surface habitable sans avoir à déménager.

Tarifs d’une extension de maison

Le tarif de votre extension va dépendre du nombre de mètres carrés voulus et du type de matériaux utilisés :

  • Véranda : entre 300 & 2 800 €
  • Aménagement des combles : entre 500 & 1 500 € le m2
  • Extension de maison en bois : entre 600 & 2 000 € le m2
  • Extension de maison en parpaing : entre 1 200 & 2 500 € le m2
  • Agrandissement par surélévation : entre 1 500 & 2 000 € le m2
  • Extension de maison en acier : entre 1 700 & 3 100 € le m2

Les différents types d’extension de maison

Vous avez la possibilité d’agrandir votre maison sous différentes façons :

1. L’extension horizontale/latérale

C’est la solution par excellence pour les propriétaires disposant d’un terrain spacieux. Cela donne la possibilité de prolonger l’habitation facilement, de plain-pied. C’est idéal pour une véranda ou bien un garage.

2. La surélévation/extension verticale

La surélévation permet d’ajouter de la hauteur à votre habitation, elle offre la possibilité de créer un étage supplémentaire. Il peut être superposé au-dessus de toutes les pièces ou en partie.

L’extension verticale est plus adaptée en zone urbaine (quand elle est autorisée) à cause du manque d’espace ou lorsque le terrain n’est pas constructible.

Une surélévation présente des contraintes techniques pointues (mais n’est pas plus chère qu’une extension horizontale). C’est pourquoi il est fortement conseillé de vous faire accompagner par un maître d’œuvre ou par un architecte.

3. L’extension par décaissement/excavation

Cette technique d’extension consiste à creuser dans les fondations d’une maison afin de gagner du volume et rendre ainsi un sous-sol habitable. Attention de prévoir une source de lumière naturelle et d’être sûr que cela n’affecte pas les fondations.

Cette solution n’est possible que si l’on dispose d’un terrain suffisamment grand. Cette annexe peut ainsi faire office de chambre d’amis ou de bureau par exemple.

4. L’aménagement des combles

La plus simple et la moins onéreuse. En effet, pour un aménagement dit “léger” (comprenant : isolation / création ou modification de cloisons en placo / revêtement sol, mural / fenêtre de toit / rénovation électrique légère), comptez entre 500 & 900 € par m2.

Pour un aménagement complet (comprenant en plus : refonte complète de l’électricité et de la plomberie / création salle de bain), comptez entre 900 & 1 500 € par m2.

Attention néanmoins à ce que vos combles remplissent ces conditions-là :

  • Hauteur sous plafond de 1,80 m minimum ;
  • Pente de la toiture supérieure à 30° ;
  • Charpente traditionnelle.

Sinon, vos combles sont dits “perdus” ou non aménageables.

En comparaison, vous pouvez consulter notre article sur le prix au mettre carré sur les secteurs de Talence & Pessac.

Le choix des matériaux pour une extension de maison

1. Le bois

Noble, très léger mais surtout très solide, le bois a la particularité de ne pas avoir besoin de fondation complexe. Reconnu aussi pour être durable et écologique, c’est un matériau résistant aux pourritures et aux champignons. Le bois promet également un confort thermique et acoustique.

2. Le parpaing

Le parpaing est un bon substitut pour son coût économique et son esthétisme. De plus, c’est un matériau très résistant aux intempéries et au feu. Aussi, on notera que sa maniabilité est très aisée et permet ainsi de diminuer le temps de réalisation d’un chantier.

3. Le verre et l’acier

Reconnu pour sa légèreté et sa robustesse, l’acier résiste aussi aux intempéries et aux insectes. Associé au verre, ce dernier va sublimer l’acier.

Législation pour l’extension de maison

En fonction de la surface de construction de votre extension, on déterminera s’il faut simplement déclarer ou demander un permis de construire auprès de votre mairie.

Déclaration préalable obligatoire pour les extensions ayant une surface de plancher ou une emprise au sol :

  • Comprise entre 5 m² et 20 m² ;
  • Inférieure ou égale à 40 m² et ne portant pas la surface totale de l’habitation à 150 m² en zone urbaine d’un document d’urbanisme.

Permis de construite obligatoire pour les extensions ayant une surface de plancher ou une emprise au sol:

  • 20 m² ;
  • 40 m² dans les zones urbaines ;
  • 20 m², < 40 m² et portant la surface totale de l’habitation à 150 m² ou plus (dans ce cas, le recours aux services d’un architecte devient obligatoire).

Après avoir agrandit votre logement, il est temps de le décorer. Pour connaitre nos conseils de home staging, c’est par ici.

N’hésitez pas à commenter cet article ou à nous poser vos questions ⬇️⬇️⬇️