Lorsque vous mettez un bien en location, il est possible de le faire en LMNP ou Location Meublée Non Professionnelle. Cela consiste à mettre en location un bien directement habitable, avec les meubles et tout le nécessaire pour y vivre. La LMNP permet de se constituer un patrimoine en vue de sa retraite mais surtout, la Location Meublée Non Professionnelle est réputée pour être fiscalement avantageuse.

Voyons ensemble les conditions, les avantages et quel régime adopté entre le micro-BIC et le régime réel.

Conditions pour être LMNP

Pour pouvoir prétendre au statut LMNP, plusieurs conditions sont à remplir :

  • Investir dans un logement meublé ou à meubler ;
  • Générer moins de 23 000 € de recettes annuelles au titre de l’activité de loueur en meublé, ou moins de 50 % de ses revenus globaux à partir de cette activité.

Les avantages de la LMNP

  • Revenus locatifs seulement taxés à 50 % ;
  • Gestion de la location facilitée grâce à un bailleur commercial ;
  • Revenus réguliers tous les mois car votre bailleur commercial a l’obligation de vous verser des loyers même si le logement est vide ;
  • Patrimoine immobilier générant une plus-value à la revente ;
  • Réduction fiscale de 11 % du prix d’achat s’il s’agit d’un bien intégré dans une résidence de services (loi Censi-Bouvard).

Régime du micro-BIC ou réel ?

Afin d’optimiser votre fiscalité immobilière, 2 options s’offrent à vous en temps que LMNP : le régime du micro-BIC ou le régime réel.

Micro-BIC : automatique si les revenus immobiliers annuels sont inférieurs à 70 000 €. Seul 50 % des recettes engendrées par la location sont imposées.

Régime réel : optionnel mais possible si vous générez entre 32 900 & 70 000 € de revenus par an. Il s’agit de déduire des recettes le montant réel des charges (intérêts d’emprunt, impôts, frais comptables, travaux, frais de copropriété, taxe foncière …) et des amortissements (meuble achetés pour meubler le logement par exemple). Le régime devient obligatoire si vous dépassez 70 000 € de revenus, il s’applique automatiquement.

Ainsi, le total de vos recettes imposables peut descendre jusqu’à 0. L’excédent de charges basculera sur l’année suivante. 

Pour en savoir plus sur la location meublée, rendez-vous sur notre article “Location vide ou meublée ?

N’hésitez pas à commenter cet article ou à nous poser vos questions ⬇️⬇️⬇️